L'histoire du Moulin


 
 

Il fut construit en 1830 par la famille Defrenne qui le possède toujours depuis cinq générations. Bâti en briques chaulées sous toiture en cloche, il est percé d’une porte et de fenêtres à linteau droit.

 

le 1er août 1900 le journal "L'ami de l'Ordre" rapporte ce qui suit : Lundi après-midi, le feu a complètement détruit le moulin-à-vent de Mme Ferdinande Conard (veuve de Henry Defrenne) de Grand-Leez. Celui-ci était couvert de carton bitumé et c'est à la toiture que le feu prit naissance. On croit se trouver en présence d'un cas de combustion spontanée résultant de la chaleur solaire. Les dégats sont estimés à plus de 30.000 francs. Ils ne sont pas couverts par l'assurance.
Afin de restaurer le moulin sinistré, les propriétaires se rendirent à Céroux-Mousty afin de récupérer une grande partie des accessoires du moulin Lorge qui y étaient entreposés depuis 1888. Le "Moulin Lorge" se situait n°45, rue de La Converterie. Devenu ce que l'on appelle un moulin tronqué, il est depuis de nombreuses années transformé en habitation. Récupérées en Campine, les deux pales furent, avec bien des aléas amenées sur la butte du moulin.
L'Administration Communale de l'époque fit un geste vis-à-vis de la veuve Defrenne en lui allouant un lot de chênes à abattre dans le bois de notre localité. De nombreux Grand-Leeziens mirent la main à la pâte et apportèrent à la famille Defrenne, outre leur sympathie, une aide efficace et désinterressée.
 
 

Au fil du temps, les meules circulaires en pierre naturelle permettant la mouture artisanale de froment furent actionnées successivement grâce au vent, à la machine à vapeur, au gazogène vers 1900 et à l’électricité depuis 1929.
En 1962 le Moulin est classé par la commission des sites et Monuments, le moulin Defrenne fut, dès 1984 soumis à une série de réparations importantes. A coups de millions, la Communauté Francaise, la Province, la Commune et les propriétaires du moulin unirent leurs efforts afin d'effectuer les travaux nécessaires pour la sauvegarde d'un des derniers moulins de Wallonie. Au vu des organismes venus épauler les propriétaires du moulin de Grand-Leez, il faut dire que celui-ci mérite une place dans notre patrimoine et qu'il reste cher au coeur de ceux qui ne veulent pas que tous les témoins d'une époque disparaissent à tout jamais sans laisser la moindre trace.

Quelques dates
28 octobre 1984 : on enlève les ailes.
20 décembre 1985 : la nouvelle coiffe est posée
13 septembre 1990 : les nouvelles ailes sont fixées.
26 avril 1991 : le moulin est entièrement rénové, ses ailes majestueuses, garnies de nouvelles voilures peuvent à nouveau fendre l'air à une cadence réglée par la main experte du meunier.
Au départ, ce moulin-à-vent fut, comme son nom l'indique, dépendant de Eole, le roi des vents. Plus tard, la machine à vapeur et le gazogène l'entraînèrent vaillamment. Depuis 1929, le moteur électrique a pris le relais. Connu à des lieues à la ronde, le 3moulin Defrenne" est un des rares moulins à se prévaloir d'être encore en ordre de marche et de tourner au gré du vent.